[ analyse ] Observatoire Maison Verte : Les Français et la pollution intérieure

Maison Verte, la marque pionnière de l'écologie en France depuis 30 ans, soucieuse de répondre aux attentes des consommateurs tout en les accompagnant durablement vers des maisons plus vertes, a conduit pour la 3ème fois avec l'Ifop un Observatoire sur les habitudes de consommation des français concernant l' entretien de leur foyer, et plus globalement sur leur perception des risques liés à leur santé au quotidien, au sein de leur foyer.

publié le Mardi 09 Mars 2021

Précédente Suivante

POLLUTION INTéRIEURE : LES FRANçAIS EN ONT-ILS CONSCIENCE ?

15% des français pensent que l'utilisation d'insecticides a un impact positif sur la santé (+3 points par rapport à 2019).

Pour la majorité des Français, un foyer sain est avant tout un foyer propre et aéré. Vivre dans un environnement pollué reste l' un des risques du quotidien auxquels les Français sont le plus sensibles, 38% des Français le citant en premier, après la crainte d'être confrontés à un accident de la route (62%) et le risque de se blesser ou brûler (45%). Mais il ne situent pas toujours la pollution du bon côté. 43% des français pensent que l'air au sein de leur foyer est MOINS pollué qu'à l'extérieur ! Cette mauvaise perception de la réalité progresse de 7 points par rapport à 2019, et touche jusqu 'à 51% des moins de 35 ans.

Aérer régulièrement son logement arrive en tête des actions réalisées afin d'assainir son foyer (79%) MAIS ce résultat n'a pas progressé cette année, au contraire ! (- 5 points depuis 2017). Dans un contexte sanitaire inédit où les français se voient conseiller depuis plusieurs mois d'ouvrir régulièrement leurs fenêtres, ce résultat est assez inattendu.

LES PRODUITS DANGEREUX POUR LA SANTé : QUELLE PERCEPTION DES RISQUES ?

57% des français ont la sensation que la javel a un impact positif sur leur santé ! (+14 points par rapport à 2019).

La javel, pourtant nocive, est le produit le plus utilisé pour désinfecter ! La majorité des répondants (57%, +14 points !) ont désormais la sensation que la javel a un impact positif sur leur santé (au même niveau que la lessive, le shampooing/gel douche ou le liquide vaisselle), seuls les fruits et légumes frais (97%) et la lessive (58%) font mieux parmi les éléments testés.

Pourtant la javel, conçue à base de chlore, est très irritante pour la peau et les voix respiratoires, sans parler de son impact sur la planète ! Les autres agents désinfectants, à base d'ammonium quaternaire sont également dangereux, créent des résistances bactériennes (les bactéries mutent, s'adaptent et résistent à la désinfection) et favorisent le développement d' allergies en tout genre. Privilégier les désinfectants à base d'acide lactique : d'origine végétale, l'acide lactique est également produit naturellement par le corps humain, et est suffisamment puissant pour passer toutes les normes de désinfection requises en toute innocuité.

85% des français ont déjà entendu parler des perturbateurs endocriniens... ... MAIS seuls 18% savent précisément de quoi il s'agit. 64% des français se disent préoccupés quant à l'exposition aux perturbateurs endocriniens. En 3 ans, ils semblent mieux identifier les produits susceptibles d'en contenir, notamment les cosmétiques (37%, +8), et les pesticides (35%, +6).

MAIS certaines idées reçues perdurent : le Bisphenol A (66%), les parabènes (64%) et le plomb (61%) sont clairement identifiés comme perturbateurs endocriniens, mais 15% des français pensent encore que l' acide lactique est concerné, et c ' est également le cas du bicarbonate de soude pour 6% d' entre eux. En revanche seuls 48% des français en sont conscients pour le Teflon et les composants perfluorés.

PRODUITS ECO-LABELLISéS : LES FRANçAIS LEUR FONT-ILS CONFIANCE

54% des français déclarent : » privilégier des produits plus efficaces quitte à ce qu'ils soient un peu trop agressifs « pour la désinfection...

Près de 3 Français sur 4 utilisent au moins un produit ménager éco-labellisé... MAIS PAS POUR TOUS LES USAGES. 81% des français reconnaissent l'amélioration de l'efficacité des produits d' entretien éco-labellisés depuis dix ans, mais 60% déclarent ne pas encore être convaincus de l'égalité de performance entre produit éco-labellisé et produit ordinaire... et 59% pensent que les produits chimiques sont encore indispensable pour nettoyer certaines surfaces.

Parmi les utilisateurs de produits éco-labellisés, 1 sur 5 les abandonne pour certaines taches, les plus citées étant : Nettoyer les WC (38%) / Passer l' anticalcaire dans la salle de bains/sanitaires (27%).

LES éCO-LABELS, UNE INDICATION ENCORE FLOUE POUR BEAUCOUP DE FRANçAIS

87% estiment qu 'il est difficile de savoir ce que garantissent vraiment les écolabels, et 84% ont l'impression que tout est chimique à la lecture des étiquettes (des proportions très stables depuis 2017). Si la présence d' un éco-label est déjà un très bon indicateur, il est important de se référer aux indications sur l'étiquette d' un produit, comme le font déjà 53% des français en vérifiant la liste des composants !

Consulter les ingrédients présents sur chaque produit : une action essentielle ! Certaines marques vont au delà des critères définis par les éco-labels : Maison Verte s 'impose notamment une vigilance supplémentaire en définissant une liste restrictive de composants visant à écarter les matières autorisées par les réglementations mais nocives pour la santé (plus de 500 matières concernées). 41 % des français disent s'assurer de l' absence de produits potentiellement nocifs sur l'étiquette des produits.

CONCLUSION DE L'OBSERVATOIRE

La perception de l' efficience des produits ménagers éco-labellisés s ' est améliorée au fil du temps mais une part trop importante de consommateurs reste encore dubitative et privilégie des produits agressifs par souci d' efficacité.

De nombreuses idées reçues perdurent, laissant la part belle à des produits nocifs pour la santé et pour la planète, et à des comportements à risques. Pourtant, dans cette période complexe que nous traversons, prendre soin de son foyer et de sa santé fait figure de priorité. Il est d' ailleurs intéressant de noter que malgré le contexte la crainte de vivre dans un environnement pollué reste supérieure à celle de l'infection.

Plus que jamais, le rôle de Maison Verte est d' accompagner les consommateurs, non seulement en proposant des produits d' entretien qui garantissent efficacité, plaisir, et innocuité (sans allergènes, sans allergisants comme les MIT, BIT, sans phtalates ou autres perturbateurs endocriniens) mais également en leur donnant les clefs pour prendre conscience de ces enjeux, et faire de l'écologie le standard de demain, parce que l'écologie ne vaut que si elle est partagée par le plus grand nombre.


  • L' enquête a été menée auprès d' un échantillon de 1019 personnes, représentatif de la population française gée de 18 ans et plus.
  • La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, ge, profession de l'interviewé(e)) après stratification par région et catégorie d' agglomération.
  • Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne les 4 et 5 janvier 2021.

marques de l'article :
  • Ifop
  • Maison verte


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants aux marques :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché maison

copyright© 2021 | Site : JCD.web