Suppression des soldes flottants

La Fédération des enseignes du Commerce Associé (FCA) se félicite de l'adoption par les députés de l'amendement sur la suppression des soldes flottants.

publié le Lundi 03 Fevrier 2014

Précédente Suivante
Alors que les soldes d'hiver 2014 se terminent dans quelques jours (le 11 février), les députés, jeudi 30 janvier 2014 ont adoptés l'amendement présenté par le rapporteur du projet de loi sur le commerce et l'artisanat relatif à  la suppression des soldes flottants. Jugées économiquement peu efficaces, ces deux semaines de rabais supplémentaires fixées librement par les commerçants depuis 2008, seraient rattachées aux périodes de soldes traditionnelles.Les soldes flottants appelés à  disparaître
En introduisant les soldes flottants en juillet 2008, le législateur souhaitait offrir plus de souplesse dans la fixation
des dates de soldes, afin de redonner du pouvoir d'achat et faire baisser les prix. Si les intentions étaient louables, le bilan de l'introduction des soldes flottants est nettement décevant. Le texte proposé par Fabrice Verdier, rapporteur du projet de loi sur le commerce et l'artisanat, propose purement et simplement de supprimer ce dispositif. «Le consommateur ne sait plus quel est le juste prix qui doit être pratiqué, les soldes flottants entraînant une confusion supplémentaire dans un paysage o๠se mélangent dès à  présent soldes, démarques, promotions, déstockages», explique l'exposé des motifs. Tout au long de l'année les opérations promotionnelles se multiplient, et les soldes saisonniers, soldes fixes par excellence qui devraient constituer des événements exceptionnels et festifs, perdent de leur impact. Le texte souligne également «les effets économiques quasi inexistants» de ce dispositif.Les soldes: une semaine supplémentaire en été comme en hiver
En contrepartie, le texte prévoit l'allongement des soldes traditionnels, portant la durée de cinq à  six semaines, "afin de ne pas pénaliser les consommateurs". La FCA, qui représente 145 enseignes et 29% du commerce de détail français, se félicite de cette avancée majeure qui permettra, une fois le projet de loi adopté, de revenir à  un régime de deux périodes fixes (début de l'été et début de l'hiver). La FCA avait en effet appelé à  plusieurs reprises à  la suppression de ce dispositif inefficace qui ne convient ni aux consommateurs ni aux commerçants.A propos du Commerce Associé et de la FCA (Fédération des enseignes du Commerce Associé)
Le Commerce Associé est une organisation de réseaux de points de vente et de services constitués et contrôlés par des entrepreneurs indépendants, qui se sont associés au sein d'un groupement, dans le but de mettre en place des actions et des outils communs résultant de la mutualisation de leurs moyens et de leurs savoir-faire. Propriétaires de leurs affaires et de leur réseau/enseigne, ils en sont les acteurs et les décideurs. En grande majorité, ces groupements sont organisés sous forme coopérative. La Fédération des enseignes du Commerce Associé a pour mission de représenter les groupements de commerçants, notamment auprès des pouvoirs publics ; de conseiller ses adhérents et de développer les échanges d'expériences inter-groupements; de promouvoir et de contribuer au développement du Commerce Associé. En 2012, le Commerce Associé a réalisé plus de 138,2 milliards d'euros de chiffres d'affaires soit près du tiers du commerce de détail. Pour en savoir plus : www.commerce-associe.fr

marque de l'article :
  • Fca


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché maison

copyright© 2021 | Site : JCD.web