[ enseignes ] Intermarché et Netto soutiennent les producteurs d'abricots

Confrontés aux conséquences de l’épisode de gel qui a sévèrement touché les exploitations agricoles françaises en avril dernier, les arboriculteurs s’organisent pour faire face. Selon l’AOP pêches et abricots de France, l’abricot est l’une des productions fruitières les plus affectées par ces intempéries. Certains producteurs situés en Rhône-Alpes accusent des pertes d’environ 80 %. Les fruits épargnés présentent, pour une grande majorité, des défauts d’aspect. Dans ce contexte et afin d’éviter les pertes, Intermarché et Netto se mobilisent en achetant à une vingtaine de partenaires agricoles leurs abricots d’apparence moins esthétique mais tout aussi savoureux.

publié le Mercredi 09 Juin 2021

Précédente Suivante

Des abricots moins beaux mais tout aussi bons !

La saison des abricots démarre et les arboriculteurs craignent de ne pas vendre l’intégralité de leur production car le gel en a abîmé une grande partie. Pour soutenir la filière, Intermarché et Netto se mobilisent en achetant à 24 partenaires agricoles français leurs abricots présentant des défauts d’aspect afin de leur offrir les débouchés nécessaires pour écouler leurs stocks. Ces abricots seront vendus dans tous les magasins Intermarché et Netto de France dans des barquettes dédiées mentionnant la démarche solidaire et à prix attractif. Pour cette opération, les enseignes alimentaires du Groupement Les Mousquetaires projettent d’acheter 150 tonnes d’abricots endommagés par le gel.

Une reconduction de contrat pour 3 ans

En parallèle et pour donner de la visibilité à leurs producteurs partenaires victimes du gel, Intermarché et Netto anticipent dès maintenant en proposant, pour ceux qui le souhaitent, la reconduction de leurs contrats pour une durée de 3 ans. « Il est primordial que des enseignes comme Intermarché et Netto soient aux côtés des agriculteurs français en temps de crise. Avec ces initiatives concrètes, nous souhaitons les accompagner et les aider à surmonter cette période difficile. C’est notre rôle de distributeur. Certaines filières sont en grande détresse, notamment les arboriculteurs. Avec ces opérations, l’objectif est de leur offrir les débouchés nécessaires pour écouler une partie de leurs productions. Nous devrions renouveler ce type d’action sur d’autres fruits dans les semaines à venir », indique Stéphane de Fontenay, chef d’entreprise Intermarché en charge des relations agricoles de l’enseigne.


marques de l'article :
  • Intermarché
  • Netto


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants aux marques :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché frais & surgelés

Reportages vidéos Frais & Surgelés

copyright© 2021 | Site : JCD.web