Une année 2013 positive et solide

Dès le début de la conférence de presse, le ton est donné par son Président Guy Leclerc : Vous devez retenir ces chiffres : les enseignes du Commerce Associé ont réalisé un chiffre d'affaires de près de 142 milliards d'euros, soit une croissance de 3,1 % par rapport au marché.

publié le Mardi 10 Juin 2014

Précédente Suivante
En effet, composé de 84 groupements développant 148 enseignes et pas moins de 42 677 points de vente, le commerce associé, qui fonctionnent sur les fondamentaux du système coopératif, a passé en 2013 la barre des 30 % de parts de marché du commerce de détail « Depuis plus de 11 ans nous prenons des parts de marché sur les intégrés » souligne le président de la FCA, qui ne veut pas en rester là . Questionné sur l'attraction que suscite la franchise, Guy Leclerc en a rappelé les derniers chiffres : « La franchise a perdu l'an dernier 10 %* sur un CA estimé à  50 milliards d'euros, et ce n'est pas le cas de la FCA qui est en croissance ». Une croissance enregistrée par tous les secteurs des enseignes du commerce associé, notamment l'alimentaire avec une progression de 4,5 %, sur un marché à  3 % ou le Sports Loisirs, plus significatif, avec plus de 3,1 % sur un marché autour de 0,5 %. Présent dans 30 secteurs d'activité, les réseaux du commerce associé se développent majoritairement dans le commerce de détail (à  92 %) avec une moyenne de 288 points de vente par enseigne, avec des entrepreneurs n'exploitant majoritairement qu'un seul point de vente (10 % plus d'un et entre 1 % et 0,3 % de 5 à  10 magasins) et avec un maillage territorial abouti (à  62 % en villes et 18 % en périphérie et zone commerciale). Le déploiement des magasins se fait pour 14 % en grandes surfaces alimentaires avec de grosses enseignes comme E.Leclerc, Système U ou Intermarché, 20 % en grandes et moyennes surfaces non-alimentaire et 58 % en magasins de moins de 400 m2 avec dans l'équipement de la maison, secteur qui nous intéresse tout particulièrement, des enseignes comme Monsieur Meuble, Gedimat, Expert, Weldom, ou encore la Cofaq, qui a récemment intégrée la FCA avec ses enseignes Master Pro et Brico Pro.
*moins pour certains confrères qui estiment ces pertes autour de 3 milliards d'euros.

2013, une croissance mouvementée
« L'année a été chahuté et a connu beaucoup de mouvements, mais elle reste positive pour nous », comme l'explique Alexandra Bouthelier,Déléguée générale de la FCA, qui reconnait que si la croissance 2013 provient des 1 646 nouvelles adhésions, reflet d'une période de crise ou tout en voulant rester indépendant on ne souhaite pas être isolé et des 766 créations , il y a eu aussi beaucoup de sorties. « Il s'agit d'évolution de concepts, de changements de stratégie ou de défaillances d'entreprises, mais elles restent minimes par rapport au reste du commerce ».

Un accompagnement étendu et poussé
Le financement reste le point prépondérant, notamment au constat d'un resserrement significatif des conditions de crédit, constaté par la FCA, depuis 2011. Les groupements se tournent désormais vers un financement solidaire et accompagnent à  75 % les nouveaux entrepreneurs auprès des banques ou interviennent dans les négociations bancaires. Certains développent leur propre filiale financière (à  55 %), qui intervient sous forme de prise de participation, de garantie ou de prêt participatif. D'autres, et c'est une nouveauté, utilisent à  18 % le parrainage financier inter-associé et enfin, les groupements utilisent un outil de financier mutualisé inter-groupements, Socorec.

Le commerce au centre des projets de loi : du bon et du moins bon
La loi « commerce » fait l'actualité, et la FCA félicite un projet de loi dont les réformes vont dans le bon sens, avec notamment la disparition des soldes flottantes, qui comme l'indique Guy Leclerc, « brouillaient le message auprès du consommateur entre les différentes opérations », ou encore le renforcement de la protection du locataire commerçant, avec l'évolution de la loi étendue à  tous les baux, même ceux de plus de 9 ans. « Nous sommes satisfaits sur le plus de transparence sur les charges locatives ». Par contre, le Président de la FCA souhaite alerter sur les deux annonces récentes de réforme de l'urbanisme commercial, repris en main par les parlementaires : le premier amendement, concerne le remplacement de la « surface de vente » par la « surface plancher », concernant le seuil de 1000 m2 au-delà  duquel les créations et développement de commerce sont soumis à  autorisation. Seuil qui avait été porté de 300 à  1000 m2 et dont la requalification prendra en compte d'autres zones comme celles d'entreposage et contraindra l'ouverture d'un grand nombre de petits magasins à  une longue procédure (CDAC). Le deuxième intègre dans les SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) un document d'aménagement artisanal et commercial (DAAC), qui permettrait aux élus locaux de définir des conditions d'implantation et d'interdire ou autoriser, selon le type de commerce, une typologie de magasin. Un pouvoir qui pour la FCA irait à  l'encontre de la liberté d'entreprendre. Heureusement d'autres demandes de la Fédération du Commerce Associé ont été entendues, comme le projet de loi ESS (Economie Sociale et Solidaire), sur lequel la FCA a retenu 4 nouveautés importantes qui vont dans le sens de ses attentes : En premier lieu l'élargissement de l'objet de la coopérative au e-commerce ; l'assouplissement du principe d'exclusivité qui va permettre aux coopérative et têtes de réseaux de fournir ses services (achats) à  hauteur de 20 % de son CA à  des points de vente non membres ; la possibilité de créer une SARL coopérative dès 4 associés, alors que jusqu'à  présent la coopérative de commerçants avait nécessairement la forme d'une SA avec un minimum de 7 associés ; et enfin, la solidarité financière, déjà  mise en place par certaines coopératives au travers de filiales financières, appartenant directement ou indirectement à  l'ensemble des membres du réseau et qui permettent d'apporter un soutien à  l'expansion du réseau.

Ouverture dominicale : répondre aux souhaits des consommateurs
L'ouverture des magasins le dimanche est complexe, car elle fait appel au commerce, au sociétal et à  la famille. Pour la FCA il faut une logique de chalandise par secteur de vie et par secteurs géographiques, en identifiant des zones d'ouvertures pour tous les secteurs, englobant tout à  la fois le centre-ville et la périphérie et en arrêtant les dérogations sectorielles. Passer de 5 à  10 voire 15 dimanches d'ouvertures exceptionnels et confier à  chaque commerçant (et non pas au maire ou au préfet) le soin de décider de ses dimanches. La Fédération du Commerce Associé salue malgré tout les préconisations du rapport Bailly et considère indispensable de conserver le principe du régime salarial particulier et de maintenir l'équilibre actuel concernant le commerce de détail à  dominante alimentaire.

Nouveaux administrateurs au Conseil d'Administrationde la Fédération des enseignes du Commerce Associé (FCA)
L'Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération des enseignes du Commerce Associé du 20 mai 2014, consécutive aux Rencontres du Commerce Associé, a modifié la composition du Conseil d'Administration. L'Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération des enseignes du Commerce Associé du 20 mai 2014 a modifié la composition du Conseil d'Administration en augmentant les membres de 12 à  16. Quatre nouveaux administrateurs ont été élus : Jean-Pierre DRY, Président de Passion Beauté ; Eric HOLZINGER, Directeur Général d'EK France ; Didier PAPAZ, Président Directeur Général du groupe Optic 2000 ; Pierre SALLES, Président de Best Western France. L'Assemblée Générale Ordinaire du 20 mai 2014 a également renouvelé les mandats d'administrateurs de François-Xavier DE BOàœARD, Administrateur AS Voyages ; Yves MARTIN-DELAHAYE, Président du Directoire de Gedex Gedimat ; et Gilbert OSMIN, Administrateur de Synalia remplace Eric HOLZINGER préalablement chez Synalia.

François-Xavier DE BOàœARD, 58 ans, Administrateur AS Voyages, effectue toute sa carrière professionnelle comme dirigeant d'agences de voyages au sein de la société familiale De Boà¼ard Voyages créée par son père en 1964. Après le départ de son frère aîné en 1988, il entame une phase de développement accélérée. Il devient en 2007 le président du réseau Selectour Voyages et fut l'un des principaux artisans du rapprochement avec Afat Voyages. Il assure depuis 2009 la coprésidence du premier réseau français d'agences de voyages baptisé AS Voyages qui compte plus de 1200 agences et 4000 collaborateurs. Il a démissionné de ses fonctions en janvier 2013 et conserve son poste d'administrateur.

Jean-Pierre DRY, 68 ans, Président de Passion Beauté, Jean-Pierre DRY a commencé sa carrière dans une agence de communication puis il a poursuivi son parcours chez Helena Rubinstein, puis chez LANCASTER à  Monaco en qualité de Responsable de la Promotion des Ventes puis en tant que Directeur Marketing France et Export à  Paris et Monaco. En 1995 il prend la Direction France et Export de René Garraud, marque distribuée chez les coiffeurs. En 2001, il change de direction, son épouse reprend l'affaire de Parfumerie familiale sur l'Ile de Ré qui passe sous enseigne Passion Beauté en 2003. Quelques mois plus tard, il entre au conseil d'administration en charge du marketing avant de prendre la Présidence de l'enseigne en 2008. Présidence pour laquelle son mandat vient tout juste d'être renouvelé pour 3 ans.

Eric HOLZINGER, 48 ans est nommé Directeur Général d'EK France et sera à  ce titre, à  partir du 1er juillet, à  la tête du plus important réseau de commerce associé de magasins spécialisé dans les arts de la table et les ustensiles de cuisine en France. Il était depuis 2002 Directeur Général de Synalia, premier groupement français en bijouterie et horlogerie (La Guilde des Orfèvres, Julien d'Orcel, Heures et Montres, Mégalithes, Ozencia). EK France, filiale d'EK ServiceGroup, développe les enseignes Ambiance & Styles et Culinarion qui comptent respectivement 97 et 25 magasins en France.

Yves MARTIN-DELAHAYE, 54 ans, Président du Directoire de Gedex Gedimat est depuis 30 ans dans le système coopératif et depuis 25 ans chez Gedimat. Depuis 2001, il est Président du Directoire. Sous les deux enseignes, Gedimat et Gedex, Gedex fédère aujourd'hui 248 adhérents et 478 points de vente qui réalisent au 1er janvier 2014 un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros HT.

Didier PAPAZ, 52 ans, Président Directeur Général du groupe Optic 2ooo a fait l'essentiel de sa carrière dans le secteur de l'optique et de la lunetterie. Après une expérience chez KPMG, pour découvrir le fonctionnement des grandes entreprises, il reprend l'affaire familiale. Il est associé Optic 2000 avec quatre magasins : deux à  Troyes, les autres à  Sens et Romilly sur Seine. Il a également d'autres mandats : Président Directeur Général du Groupe Optic 2ooo, d'Optic 2ooo, de Frères Lissac et d'Audioptic ; Président de Lissac Enseigne ; Co-gérant d'AUDIO 2OOO ; Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Troyes et de l'Aube (2001-05) ; Conseiller de la Banque de France.

Pierre SALLES, 55 ans, Président de Best Western France, a une forte expérience de l'industrie hôtelière et particulièrement celle du réseau Best Western. Propriétaire de l'établissement 3 étoiles BEST WESTERN Star Champs Elysées, qu'il exploite depuis 2001. Il est également le co-fondateur de la société H.E.S., une société de gestion et de commercialisation d'hôtels 2, 3 et 4 étoiles en France. Il fait partie du Conseil d'Administration de Best Western International depuis 2001. Du côté de Best Western France, Pierre Salles fait partie du Conseil d'Administration depuis 2003 et occupait la fonction de Vice-Président depuis 2007, avant d'être nommé Président de Best Western France en 2012.

Gilbert OSMIN, 60 ans, Administrateur de Synalia, a réalisé toute sa carrière dans le secteur de la bijouterie. Il est adhérent à  la coopérative des bijoutiers de France depuis 31 ans. Il a créé douze points de vente en Aquitaine. Aujourd'hui, il en exploite cinq et les sept autres ont été repris par les membres de son personnel. Il est au Conseil d'Administration de Synalia depuis cinq ans.Le Conseil d'Administration de la FCA, ainsi constitué, se montre représentatif de la diversité des secteurs d'activité que fédère la FCA. L'optique, l'alimentaire, la puériculture, la pharmacie, le sport, l'horlogerie bijouterie, la beauté y sont ainsi représentés ainsi que le service, le négoce, l'immobilier, l'hôtelerie, le tourisme, les voyages et le bricolage.

Les membres du Conseil d'Administration
Guy LECLERC, Président
Administrateur GROUPE INTERSPORT Miguel JONCHERE, Vice-Président
Adhérent E. LeclercJean LEROYER, Vice-Président
Associé Système U Eric PLAT, Vice-Président
Président Directeur Général ATOL Yves MARTIN-DELAHAYE, Trésorier
Président du Directoire de GEDEX GEDIMAT François-Xavier de BOUARD, Secrétaire
Administrateur AS VOYAGES Alain BERTHEUIL, Administrateur
Président ASTERA Bernard CADEAU, Administrateur
Président SOCORPI Jean-Pierre DRY, Administrateur
Président PASSION BEAUTE Philippe LEBRETON, Administrateur
Membre du Conseil de la SAS des Mousquetaires Manuel LEFEVRE, Administrateur
Président Directeur Général FRANCE MATERNITE Eric HOLZINGER, Administrateur
Directeur Général d'EK France Christophe LEMESLE, Administrateur
Président Krys Group Didier PAPAZ, Administrateur
Président Directeur Général groupe OPTIC 2000Pierre SALLES, Administrateur
Président Best Western France Gilbert OSMIN, Administrateur
Administrateur SYNALIA

marque de l'article :
  • Fca


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché frais & surgelés

Reportages vidéos Frais & Surgelés

copyright© 2021 | Site : JCD.web