[ tribune libre ] L'explosion des prix des matières premières fait peser un risque fort sur les entreprises du sirop

Depuis plusieurs mois, les ingrédients et contenants nécessaires à la production de sirop suivent la tendance mondiale d'une augmentation des prix jamais vue. Fruits, plantes aromatiques, sucre, acier ou verre, énergie : les matières premières sont tributaires de hausses de cours internationaux inédites. Elles sont engendrées par les perturbations sur la demande et sur les échanges mondiaux issues de la crise du Covid, et par le dérèglement climatique qui impacte les partenaires producteurs de fruits et de plantes.

publié le Lundi 07 Fevrier 2022

Précédente Suivante

CONTENANTS

  1. Les faits : Les emballages sont constitués d’acier, d’aluminium, de verre, ou de PET (composé plastique recyclable) et 100 % recyclables
  2. Le contexte : Malgré cette recyclabilité, tous les matériaux ont vu leurs prix s’envoler en 2021 par rapport à 2020 : Le prix du bidon acier ou alu a augmenté de 50 % en moyenne / Le coût de la bouteille verre est plus élevé de 15 % / Et celui de la bouteille PET a cru de 25 % en 2021, et devrait encore augmenter de 50 % en 2022 (1).

SUCRES

  1. Les faits : Le sucre représente 65 à 90 % du coût des matières premières utilisées pour fabriquer un sirop
  2. Le contexte : L’Indice FAO (1) des prix du sucre avait augmenté de 1,4 % en novembre 2021. Depuis, il a bondi de plus de 40 % L’engouement pour l’éthanol comme alternative au pétrole fait concurrence aux acheteurs traditionnels de sucre. Cette année, le quart des betteraves françaises devrait être transformé en éthanol.

FRUITS

  1. Les faits : Les fruits sont une matière première essentielle aux sirops. Un sirop « de fruits » ou « au jus de fruits » doit contenir au minimum 10% de jus de fruits. En outre, les siropiers utilisent principalement des jus de fruits concentrés pour révéler des arômes puissants à la dilution, ce qui renforce l’impact de la hausse des prix
  2. Le contexte : Le coût des fruits s’est envolé cet été, conséquence de gelées printanières dans toute l’Europe. S’y ajoutent des difficultés d’approvisionnement sur les fruits, plantes et autres extraits, cultivés en France, en Europe et dans le monde. Le cassis a vu son prix augmenté jusqu’à 134% / La framboise bio coûte 170% plus cher qu’en 2020 /Le coût de la grenadine, assemblage de fruits, a augmenté de 176% Celui de la pêche de 53%. 

 

LE SYNDICAT FRANÇAIS DES SIROPS (SFS) ALERTE LES POUVOIRS PUBLICS SUR LA SITUATION DE L’INDUSTRIE

Les entreprises produisant des sirops font face à des difficultés qu’elles veulent surmonter avec toutes les parties prenantes de la filière. Après des Etats Généraux de l’Alimentation, deux lois Egalim, et une crise sanitaire qui a renforcé la conscience collective de la nécessité de protéger les filières alimentaires françaises, le Syndicat Français des Sirops, continue d’appeler chacun à jouer son rôle pour mettre en action ses engagements.

SOLIDAIRES DES PRODUCTEURS AGRICOLES QUI FOURNISSENT AUX SIROPS LA MATIÈRE PREMIÈRE DE LEUR SAVEUR, LES FABRICANTS FRANÇAIS DE SIROP SOUHAITENT QUE CETTE SOLIDARITÉ SOIT UNE VALEUR ÉGALEMENT PARTAGÉE AVEC LEURS DISTRIBUTEURS

Dans une volonté de protection du pouvoir d’achat des consommateurs, le Syndicat se veut rassurant : la hausse de prix pour le consommateur devrait rester limitée. Cependant, il est aujourd’hui vital pour les fabricants de pouvoir répercuter la part d’augmentation de ces coûts qu’elle ne peuvent plus assumer seules. Pour ces PME, réunissant ensemble plus de 850 emplois, il en va de la pérennité des outils industriels, de la souveraineté des entreprises et de l’avenir des collaborateurs.

LE SIROP, L’ALLIÉ DU POUVOIR D’ACHAT

1 litre de sirop, c’est 10 litres de boisson, ou 55 verres. 1 litre de soda, c’est toujours 1 litre de soda… et 5 verres seulement ! Les Français achètent en moyenne 3 à 4 bouteilles de sirop par an, leur budget sirop annuel ne sera donc accru que d’1 euro si les distributeurs acceptent de répercuter les hausses de coûts de matière première assumées par les PME.

 


(1) https://www.fao.org/worldfoodsituation/foodpricesindex/fr/


marque de l'article :
  • Syndicat français des sirops


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché épicerie

copyright© 2022 | Site : JCD.web