[ analyse ] Shopmium : l'impact du couvre-feu sur la consommation des Français

Le couvre-feu a forcé les consommateurs à prendre de nouvelles habitudes. Désormais, les achats en magasin sont organisés à l'avance et de plus en plus de foyers ont recours aux courses en ligne. L'intérêt pour les offres promotionnelles s'est également renforcé. Par ailleurs, de nombreux Français cherchent à maintenir un lien avec leurs proches, notamment les plus jeunes. Entre le 26 et le 31 mars 2021, plus de 1 400 utilisateurs de l'application mobile Shopmium ont répondu à un sondage en ligne sur l'impact du couvre-feu sur leurs habitudes de consommation, dont une majorité de mères de famille.

publié le Vendredi 09 Avril 2021

Précédente Suivante

Des courses davantage anticipées

La majorité des consommateurs (36 %) font aujourd'hui des courses 2 fois par semaine. Ils sont un quart (25 %) à ne se rendre en magasin qu'une fois par semaine. Ils sont également un quart (25 %) à fréquenter un magasin unique pour leurs courses. Les deux moments privilégiés par les consommateurs sont le matin en semaine (pour 36 %) et le samedi (pour 30 %).

Les difficultés d'organisation liées au couvre-feu ont également incité certains consommateurs à avoir davantage recours aux services de courses en ligne, en drive et en livraison. Plus d'un foyer sur 3 (31 %) déclare faire appel plus souvent à ces services, dont 8 % de nouveaux utilisateurs. Cette tendance est encore plus marquée pour les familles avec des enfants de moins de 12 ans : elles sont 40 % à faire plus souvent des courses en ligne.

Le couvre-feu a par ailleurs eu un impact sur :

- Le temps passé en magasin : près de la moitié des consommateurs (48 %) indiquent passer moins de temps en magasin qu'avant le couvre-feu (21% qui disent y passer beaucoup moins de temps).

- L'anticipation des repas : 29 % des foyers prévoient davantage leur repas à l'avance.

- Le recours à une liste de courses : 92 % des shoppers indiquent utiliser une liste de courses lors de leurs visites en magasin, dont la majorité (38 %) de manière systématique. 19 % déclarent avoir davantage recours à une liste depuis le début du couvre-feu.

L'envie de découvrir de nouveaux produits et de faire des économies

La crise sanitaire et le couvre-feu ont entraîné un boom de la cuisine à la maison. Sur une échelle de 1 (je mange des plats préparés rapides et faciles) à 10 (je cuisine 100 % fait maison), la note moyenne est de 7,7.

Les consommateurs sont nombreux à avoir testé de nouvelles recettes au cours des 12 derniers mois entraînant la découverte de nouveaux produits (pour 40 % d'entre eux) et de nouvelles marques (pour 18 %). Presque tous (98 %) ont l'intention de continuer à acheter ces produits et marques à l'avenir.

Les principales sources d'inspiration des consommateurs avant de faire leurs courses sont les sites Internet comme Marmiton (pour 65 %), les réseaux sociaux (pour 33 %), les contenus de marques (pour 30 %) et les livres de cuisine (pour 26 %). Les programmes télévisés, comme Tous en Cuisine, n'arrivent qu'en quatrième position (cités par 15 % des consommateurs).

Par ailleurs, 31 % des foyers français ont subi une baisse de revenus depuis le début de la pandémie et beaucoup sont plus attentifs à leurs dépenses. Ainsi, 77 % des shoppers indiquent être davantage à la recherche d'offres promotionnelles et de réductions qu'auparavant. Ils sont également friands d'échantillons gratuits : 47 % aimeraient en bénéficier en magasin, 65 % sous forme d'un remboursement différé et 71 % livrés à domicile.

Les consommateurs attendent aujourd'hui des marques qu'elles proposent des produits de qualité (c'est le critère numéro 1 pour 51 % des shoppers), mais aussi des prix attractifs (cité comme critère premier par 18 % des consommateurs et critère secondaire par 29 %) et des promotions (critère premier pour 17 % des consommateurs et secondaire pour 27 %).

Des relations sociales maintenues

Plus de la moitié des Français (58 %) déclarent continuer à voir leurs proches malgré le contexte sanitaire et les restrictions. Ces rencontres ont le plus souvent lieu à domicile, dans une pièce intérieure (pour 38 % des Français) ou dans un espace extérieur comme un jardin ou une terrasse (pour 25 %). Certains font également le choix de se retrouver dans des lieux publics, comme les parcs (11 %).

Ceux qui continuent à fréquenter leurs proches les voient une ou plusieurs fois par mois en moyenne. 34 % indiquent les voir une fois par semaine, 29 % deux ou trois fois par mois et 29 % une fois par mois ou moins. Les plus jeunes voient davantage leurs proches que leurs aînés : 39 % des 25-34 ans voient ainsi leurs proches une à plusieurs fois par semaine.

Un des formats plébiscités pour les rencontres à l'extérieur sont les moments conviviaux. 28 % des Français déclarent acheter de la nourriture à cette occasion. Il s'agit majoritairement d'achats d'en-cas salés, d'en-cas frais, de boissons non alcoolisées et de fruits et légumes. Avec l'arrivée des beaux jours, 69 % des Français comptent privilégier les rencontres à l'extérieur, autour de pique-niques, de barbecues ou de balades.

La difficulté à se projeter

57 % des Français se disent impatients de retrouver une vie normale. En attendant, 45 % déclarent vivre au jour le jour et attendent de voir comment les choses vont évoluer tandis que 19 % confient être pessimistes et avoir l'impression que ça ne finira jamais. 15 % indiquent également être anxieux face à la crise sanitaire. Seulement 14 % des Français se sentent positifs et confiants.

Un sujet illustre cette grande difficulté à se projeter : les vacances d'été. A ce jour, seuls 32 % des foyers déclarent avoir l'intention de partir en vacances cet été et ils ne sont que 11 % à avoir déjà fait une réservation. 50 % des Français n'ont pas encore pris de décision et 18 % indiquent qu'ils ne partiront pas en vacances cette année. Les familles avec des enfants de moins de 12 ans ont plus de projets que la moyenne : 40 % ont ainsi l'intention de partir en vacances cet été.

Sans surprise, pour ceux qui comptent partir, leur choix se porte surtout sur la France, à 81 %. La majorité compte privilégier le littoral, dans une location (maison ou appartement) ou un camping.

Guillaume Durand, Country Head Shopmium France et Belgique, affirme : » Plus d'un an après le début de la crise sanitaire, et alors que nous entamons un nouveau confinement, il est clair que le moral des Français n'est pas au beau fixe. Pour les marques de grande consommation, le défi est d'accompagner les consommateurs dans leur quotidien avec des approches innovantes pour les aider à rompre la monotonie et à maîtriser leur budget «.


marque de l'article :
  • Shopmium


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché épicerie

Reportages vidéos épicerie

copyright© 2021 | Site : JCD.web