[ tribune libre ] La FEEF identifie 3 enjeux communs pour les négociations commerciales entre les PME et la Grande distribution

Avec la crise sanitaire et alors que débutent le 1er novembre les négociations commerciales entre fournisseurs PME et distributeurs, la FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France), qui représente les fournisseurs PME, identifie 3 nouveaux enjeux pour aborder les négociations commerciales entre les PME et la distribution.

publié le Mardi 27 Octobre 2020

Précédente Suivante

Le prix juste

- PME : Le respect du tarif fournisseur est vital pour continuer à exister, à innover, à créer de l’emploi et à dynamiser les territoires. C’est aussi la condition d’une juste rémunération de la création de valeur et des produits agricoles pour permettre l’inversion du mécanisme de formation des prix, comme prévu par EGAlim ;

- Distributeurs : Par un prix juste d’achat, c’est contribuer au développement de ces produits français, promouvoir la souveraineté alimentaire française et soutenir l’économie.

 

La part d’offre des PME

- PME : Les PME s’adaptent aux nouvelles attentes consommateurs, elles montent en gamme (local, bio, santé) et accélèrent leurs actions RSE (environnement, transparence, emballages, social). ; 

- Distributeurs : En augmentant la part d’offre des PME dans les linéaires, les enseignes apportent du choix, de la diversité et de l’ancrage territorial.

 

L’accélération du digital

- PME : Pour renforcer leur présence sur le drive, les PME investissent dans la digitalisation de leur catalogue produit et sécurisent la donnée (composition, origine des matières premières, traçabilité…) pour le consommateur et les distributeurs ; 

- Distributeurs : En développant l’offre PME sur le drive, les enseignes vont fidéliser leurs clients et, par le recours au catalogue électronique, accélérer le processus de référencement.

« La prise en compte de ces enjeux partagés entre fournisseurs PME et distributeurs lors des négociations commerciales annuelles est capitale. La FEEF encourage à toujours plus de discernement envers les PME à l’image des accords qu’elle a déjà signé avec toutes les enseignes de la grande distribution » explique Dominique Amirault, Président de la FEEF.

 


En chiffres

Parts de marché et tendances consommation

  • Les marques de PME sont présentes dans 68% des caddies (Kantar) ;
  • Les TPE/PME représentent 98% des fournisseurs de la grande distribution et seulement 12% du chiffre d’affaires (Nielsen) ;
  • 70% des consommateurs optent pour une alimentation plus saine, 53% plus locale et de saison et 44% pour des ingrédients plus sûrs ou plus sains (Kantar).

PME et digitalisation

  • La part du e-commerce en France a bondi cette année passant de 5,7 % en 2019 à 9,5 % durant la période de confinement (Nielsen) ;
  • Une fiche produit complète, enrichies de toutes les données marketing disponibles, permet d’augmenter les ventes de 24%. (Alkemics) ;
  • Le drive représente 34% de la croissance du CA, soit 7,4% CA de la grande distribution (Nielsen) ;
  • L’offre des PME est sous représentée sur le drive vs le point de vente (35% de moins).

marque de l'article :
  • feef


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché épicerie

Reportages vidéos épicerie

copyright© 2020 | Site : JCD.web